La remorque Titan Coder

remorque porte char de 20 t

Accueil | Kits | Dioramas | Trucs

 

 

 

 

Avec l'arrivée du Somua, la cavalerie a besoin d'une remorque pour son transport. Attelée à un tracteur Somua MCL, elle a aussi servi au transport de chars D2 au 19è BCC, par exemple.

La remorque possède 2 cabestans (les gros machins, devant), ainsi qu'un rouleau de treuillage pour aider le char à se hisser, et ensuite le maintenir en place.

Deux sociétés ont construit la remorque, Titan et ... Coder. Très semblables, elles ne diffèrent, selon mes observations, que par quelques menus détails, comme par exemple un coffre devant les roues avant, ou le placement différent du rivetage par endroit.

Selon François Vauvillier, 60 remorques sont livrées aux armées en 1940.

 

Afin de construire la remorque Coder, j'ai utilisé les plans d'usines gracieusement mis à disposition par Pascal Danjou, Monsieur Minitracks-Trackstory. Merci Pascal...

:-)

 

On commence par le châssis. Pas de mystère, le plan est mis au 1/35, et on suit les côtes. Idem pour le timon. Fil de cuivre, rivets, etc. Puis les petits détails sont ajoutés: photos d'époque. Les passages de chenille sont en bois; j'ai utilisé du balsa. Les rivets sont rendus avec une aiguille de seringue coupée, puis pressée.
Les rampes sont également faites selon le plan, en CP, alu et balsa. La tôle armée est un moulage résine fait à partir d'une pièce métallique dénichée je ne sais plus où. Les anneaux sont en fil de cuivre, les rampes testées sur la remorque. Premier écueil: les cabestans. J'en ai réalisé 1 en milliput, en me servant du mandrin d'une perceuse comme d'un tour. J'lai ensuite dupliqué.
Deuxième écueil: les roues. Un master est fait avec du cuivre, de la carte plastique et ... les plans. Puis elle sont dupliquées en résine. Troisième écueil: les rivets. Ceux ci sont assez gros, et surtout bombés. J'ai donc coupé un clou du diamètre approprié, je l'ai limé; puis en poinçonnant de la CP de 1mm sur la tête d'un maillet en caoutchouc, le résultat est impeccable. Plat d'un côté (celui de la frappe) et bombé de l'autre (celui du côté du caoutchouc). Les rivets, anneaux, etc. sont positionnés.
.. Terminé. Une fois fini, une légère angoisse: je n'ai à aucun moment vérifié si le Somua passe ! En fait... c'est impeccable. Respect des plans. Ici la remorque supporte le S35 de cette page.
La peinture est classique, vert "à la française". Patine, jus, drybrush, etc. On accentue un peu sur l'avant, là où les manoeuvres se déroulent. L'immatriculation est faite selon des photos d'époque; j'ai utilisé plusieurs immatriculations de provenances diverses afin de fabriquer un nombre crédible.

Galerie...