Panhard 178 radio

Version de commandement, à casemate .

Accueil | Kits | Dioramas | Trucs

 

 

 

Encore une...

Pour continuer notre exploration des différentes versions de la "Voiture Spéciale 178" de Panhard, voici donc la version commandement.

Le constat était, en 1939, simple: devant l'excellence du châssis développé par Panhard, il est décidé d'en convertir 24 par remplacement de la tourelle par une casemate fixe. Le véhicule sera pourvu des postes radios indispensables aux DLM et aux DLC, des ER 26 ter ou des ER 27 à double antenne.
Il est ensuite prévu un autre marché de 150 véhicules de ce type, mais les événements empêcheront la réalisation de ce projet.

Au début de Juin 40, 24 véhicules sont en service; il est assez difficile de savoir précisément l'affectation de chacun d'entre eux. On peut, par recoupements photographiques, donner une fourchette d'immatriculation allant de 10385 à 10405, ce qui fait 21 véhicules. Al-By donne (certainement avec raison !) comme première immatriculation 10382, ce qui montre les 3 manquants, mais je n'ai pas trouvé de photo.

Les différences avec la version standard à tourelle.

- la tourelle ... :-) remplacée par une casemate (résine Al-by)
- les groupes de trois rivets signalant les porte chargeurs Reibel à l'intérieur sont supprimés, le véhicule n'étant pas armé. Ces groupes sont sur les deux portes, ainsi que les parois avant;
- deux petits rivets à ajouter, paroi avant gauche (support intérieur, certainement) à la place de la plaque qui normalement obstrue la sortie antenne sur les véhicules standards non équipés radio;
- une petite plaque à ajouter sur la paroi avant droit, qui ressemble à un orifice de vision (?)

Ajouts de détails manquants à la caisse.

Pour rappel, ce sont des simplifications apportées au kit par le fabricant (Al-By) qui n'ôtent en rien à la qualité du kit, et sont à faire pour toutes les versions.

- supports de manilles (les "mains" dans la terminologie Panhard)
- poignées des plaques de moteur à refaire
- rivets à ajouter sur les plaques moteur
- plus complexe, les axes de transmission, très visibles, sont à refaire;
- les roues sont changées pour un modèle bien plus fréquent.

On voit facilement les principaux aménagements faits à la caisse dont le plastique est gris. Les roues sont des réalisations personnelles, et correspondent à un schéma bien plus fréquent que celui proposé par Al-by. Une ébauche d'intérieur est réalisée, désirant montrer la porte principale entrouverte. Par l'entrebâillement de la porte, la batterie sera visible, il convient de la représenter. Remarquez également la petite plaque en forme de goutte sur l'avant droit.
Les poignées de la plage moteur sont refaites en fil de cuivre, celles moulées du kit sont supprimées. De même les boulons manquants sont ajoutés. Le plus complexe à réaliser selon moi: les barres de direction. Le système complexe du véhicule est ici représenté. Al-By a (je suppose) volontairement simplifié cette partie pour des raisons techniques (finesse des pièces en injecté). L'axe des roues est effectivement plus bas que le centre de celle ci.
Les fixations de manilles sont également à refaire. Le modèle de Saumur est ici d'une grande aide. Les flèches représentent les endroits où il faut supprimer les rivets des porte chargeurs intérieurs (ici côté gauche de la caisse). Puis les éléments spécifiques à cette version sont ajoutés. Il s'agit des antennes pour l'ER 27, les supports de câble. Ils font partie de l'ancien kit Al-By de la version radio. Les coffres d'aile sont également ajoutés.
Oubliez l'étiré pour les antennes, il faut une section de 1mm pour les réaliser. La casemate radio du kit Al-By. Très belle, bien que les rivets soient un peu empâtés à mon goût. J'ai du refaire les rivets du dessus, certains étant endommagés sur mon kit. La porte, en carte plastique, est ici posée à côté du véhicule.
Les roues. Elles sont faites en deux parties, afin de pouvoir respecter le sens de la monte des pneus. Le master est réalisé en carte plastique et milliput, puis dupliqué. J'en ai profité pour faire des jantes début de série, sans les dispositifs prévus pour les chaînes Oriam. Le dessin du pneu est du type "croisé". Les pneus une fois peints et mis en place.
La peinture suit mon processus habituel. Vert français, éclairci au centre des panneaux. Puis jus de terre de sienne, suivi d'un autre noir, le tout aux huiles. Léger drybrush de teinte de base éclaircie, puis les détails sont repris: éclats de peinture (même teinte que le drybrush), métallisation des parties aux passages, à la pointe graphite. Pas trop tout de même, c'est un véhicule quasi neuf ! La petite touche de blanc avec le support d'antenne sur l'aile avant.
La décoration retenue vient du TrakStory sur la Panhard. Ca tombe bien: 1ère DLM et un peu d'originalité avec les bords d'ailes peints en blanc. Les roues sont peintes en couleur terre avant d'être brossées avec du noir. Mais qu'elle est belle ! C'est pas du panzer, ça, ma p'tite dame !

:-)))

Pour un peu de dynamisme, la porte a été refaite; elle est colle de façon à ce que l'intérieur désespérément vide ne se voie pas.

Ce véhicule est terminé; vous pouvez le voir sur son diorama.