Des socles ...

Pas si dur que ça !

Accueil | Kits | Dioramas | Trucs

Voici un truc qui, je pense, sera utile: créer ses propres socles.

Que ce soit pour un diorama ou pour un kit présenté seul, cela ne revient pas cher, à condition d'avoir fait l'investissement de départ, qui n'est pas ruineux, loin de là.

Il vous faudra: une scie à chantourner (environ 60 euros); une défonceuse (environ 60 euros); de la place (ah ben évidemment, dans la chambre, ça va pas le faire... ;-); un étau (on en a tous un, non ?).

Ce matériel, je ne l'ai pas acheté pour faire des maquettes spécifiquement, je l'avais déjà; il me sert pour d'autres activités que les kits. A chacun de voir... en attendant, regardons combien il est assez facile de se faire un socle.

;-)

La scie à chantourner. Moi je m'en sers pour d'autres choses que le maquettisme; c'est vrai qu'acheter cet engin uniquement pour faire des socles, c'est un peu exagéré, mais vous connaissez peut être quelqu'un qui en a une ? Sinon, il reste la découpe droite, ou la scie sauteuse. C'est un peu comme une scie sauteuse, justement, montée sur une surface de travail, mais avec une lame beaucoup plus fine. Le trait de découpe est de l'ordre du demi millimètre, et permet toutes sortes de courbes. La forme est ici aléatoire, une forme "barbapapa". On peut aussi imaginer dessiner la forme en fonction des éléments du diorama qu'on y aura au préalable placé, ou en fonction par exemple de la volée d'un canon. Le bois utilisé est du médium, en 10mm d'épaisseur. Ce "bois" est très bon marché, facile à travailler, très lisse et donne un aspect irréprochable une fois vernis. J'achète le mien chez Casto, au mètre carré. 
Trois petits socles, découpés. Le bord est évidemment droit, à cause de la coupe; rien n'empêche de se servir de la base telle quelle, mais nous allons lui faire une moulure. Pour la moulure, j'utilise la défonceuse. Celle ci, loin d'être un outil pro, a été achetée dans un Bricodépôt: c'est pas du haut de gamme...

Mais suivre le bord d'un socle irrégulier n'est pas une mince affaire, c'est un métier (et pas le mien) ! Alors je procède comme suit, au mépris de toutes les règles de sécurités.

 L'étau est fixé sur une planche d'aggloméré de 40mm (reste du chantier de la cuisine), puis placé sur des tréteaux, dehors. La défonceuse est bloquée dans l'étau, à l'envers. La flèche montre un élastique qui bloque la manette en position de fonctionnement (je sais, je sais...) Dès qu'on branche, la fraise tourne. Attention aux doigts, et pas d'enfants dans le secteur... Protection illusoire, je porte des lunettes, plus pour me protéger de la poussière que d'autre chose. Car de la poussière, il y en a ! J'ai renoncé à faire ça au garage, on bricole dehors.
La base est ensuite passée contre l'outil, en plusieurs fois s'il le faut; de toute façon, la roulette de la fraise empêchera que la moulure ne soit irrégulière. Toujours en prenant garde aux doigts, tout le tour est fait. Et voilà trois petits socles, rapidement faits, et parfaitement adaptés à mon projet. Les formes dépendent de vos besoins, de votre façon de vouloir présenter la saynète, etc. Détail de la moulure. Chaque fraise donne sa propre moulure, pensez aussi à l'épaisseur de votre bois en fonction de la taille des fraises. Ici, 10mm, c'est assez juste. Je prendrai du 12 ou du 14, la prochaine fois.

Voilà ! Si je n'avais qu'une chose à dire pour conclure, c'est attention à la sécurité, cette façon de travailler n'est pas du tout celle prévue pour une défonceuse, la fraise tourne sans protection. Faites très attention.