Le Capitaine

Hommage au Capitaine Fontant, 15è RDP.

Accueil | Kits | Dioramas | Trucs

 

 

Mai 1940. Le 15è RDP se trouve dans l'Est, comme le prévoient les plans de déploiement de la 5è DLC (IIè Armée). Le Capitaine commandant la compagnie de reconnaissance du régiment est le Capitaine Louis Ernest FONTANT. Plus précisément, il s'agit du 1er Escadron du 1er Bataillon du 15è RDP.

Le Capitaine sera mortellement blessé le 15 mai 1940 dans les combats de Bouvellemont (Ardennes). Le village sera presque entièrement détruit par la bataille dans ce secteur lors de l'offensive de la 1ère Panzer Division sur La Horgne et ses environs.

Il décèdera le 16 ou le 17 à l'hôpital de Sainte Ménéhould des suites de ses blessures.

Imaginons notre brave Capitaine, quelques temps avant sa mort, en train d'étudier la carte de la zone qu'il doit parcourir...

 

Le sol du diorama sera, à mon habitude, réalisé avec de la mousse isolante. Le bloc est découpé en suivant la forme du socle, puis mis en forme à l'aide d'une grosse râpe. Les "poussières" dégagées par cette mousse ne sont pas électrostatiques et donc sont faciles à nettoyer. Le socle, quant à lui, est découpé selon la méthode décrite dans la partie "Techniques" du site. Puis la mousse est recouverte de pâte à modeler qui durcit à l'air, de couleur marron (Terracota de chez Plastiroc)
Quelque empreintes sont placées, des traces diverses et surtout la future position du blindé. Le Plastiroc est facile à travailler, il suffit juste de penser à mouiller les outils (et le kit, pour l'empreinte) pour éviter que cela ne colle. La base est terminée. Elle reflète déjà ce que sera la saynète finale. Le trou au milieu est destiné à recevoir la vis qui tiendra la maquette en place. Pour agrémenter le socle, de la pâte à bois est mise sur le pourtour de la mousse isolante. Une fois sèche (ici, en couleur sable) elle est affinée par ponçage.
Puis l'ensemble est passé à la paille de fer, pour le coup d'oeil mais aussi pour avoir un toucher lisse. Le socle est ensuit teinté, et vernis. Sur le sol, je pose une mixture de colle à bois, de sable fin, petit mortier et de poudre teintante pour les joints. L'herbe Héki est collée; des coquelicots sont simulés par des herbes sèches qui sont ensuite peintes. Je ne sais pas pour vous, mais le coquelicot a toujours senti le mai 40, dans ma tête... La base vernie attend ses acteurs.
Voilà le capitaine ! Il s'agit d'une figurine en résine de chez Dès, une ancienne référence malheureusement difficilement trouvable aujourd'hui.

Elle est montée telle quelle, sans modification, et peinte aux acryliques Prince August. Une tige de métal dans le pied aidé de cyanolite fixera notre capitaine dans le sol.

La saynète, terminée. La construction de l'AMR est visible ICI. La masse de résine du char est percée, ainsi que le socle, puis une vis fixe le tout. On ne voit absolument rien, et la solidité est à toute épreuve !

GALERIE